Aguilar de la Frontera

Aguilar de la Frontera
Lire plus Lire moins

Commune située au sud de la province, dans la contrée de la Campiña. Ses terres, légèrement ondulées, sont consacrées à l'agriculture, notamment à la culture de l'olivier, des céréales, ainsi que quelques vignobles. Sur cette commune se trouve la Réserve Naturelle de las Lagunas de Zóñar y Rincón (lacs), les plus importants de tout le complexe humide du sud de Córdoba. Il s'agit d'un lieu d'une grande beauté entouré de terres cultivées où vivent de nombreux oiseaux aquatiques, dont le plus important est le canard "malvasí­a'.

Lorsque l'on évoque Aguilar on doit parler de ville puisqu'il s'agit de l'une des plus importantes de Córdoba. Située sur une petite colline, elle s'étend vers les champs avec ses maisons blanches, les ruines du château, ses maisons seigneuriales et sa vaste histoire inclue. De nombreux monuments reflètent son passé et sa richesse, notamment la Torre del Reloj (Tour de l'Horloge), l'Église de l'Hôpital et la magnifique Place San José, de forma octogonale.

Histoire

Sur cette commune existent des vestiges datant de périodes comprises entre le Néolithique et le Haut Moyen-àge. Les restes les plus abondants sont ceux du village néolithique situé sur le versant de la colline appelée Cerro del Castillo, composés de couteaux en silex, vestiges du milieu de l'àge du Bronze, des cultures ibérique et romaine, cette dernière étant représentée par la découverte de l''Ephèbe" en bronze.

Les Romains lui donnèrent le nom d'Ipagro.

Sous la domination musulmane, le village reçut le nom de Bulay ou Poley et fut témoin du courage d'Omar ben Hafsun, leader des renégats appelés "muladí­es', qui s'en servit comme base d'opérations.

La christianisation de ces lieux est indiquée dans le procès-verbal du Concile d'Elvira de l'an 306 auquel participa, en tant que tête de diocèse, son évêque Simagine; d'autre part, le Concile de Cordoue de l'an 839 nous apprend que Recafredo, évêque de Cordoue, l'était également d'Ipagro.

Le village fut reconquis par Ferdinand III puis donné à Cordoue jusqu'en 1275 où Alphonse X en fit don à Gonzalo Yáñez qui changea le nom de la localité pour celui d'Aguilar en souvenir de sa mère, la Portugaise Marí­a Méndez de Aguilar.

Puis il devint de nouveau propriété de la Couronne avant d'être cédé tout d'abord par Pedro el Cruel à Alonso Fernández Coronel, et plus tard par Henri II à Gonzalo Fernández en 1369. Le domaine seigneurial d'Aguilar fut maintenu jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Personnages célèbres
Vicente Núñez, poeta (s. XX).
Beato Nicolás Alberca (s. XIX).
Sor Magdalena de la Cruz, religiosa (s. XV).
José Gómez Ocaña, fisiólogo (s. XIX).
Marí­a Coronel, religiosa-fundadora (s. XIV).

Aguilar de la Frontera
Municipalité
Province de Córdoba
Aguilar de la Frontera
Météo aujourd'hui à Aguilar de la Frontera
  • Max 20
  • Min 6
  • Max 68
  • Min 42
  • °C
  • °F
Aguilar de la Frontera
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
50
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
280
Extension (km 2 )
166
Nombre d'habitants
13692
Gentil
Aguilarenses
Code postal
14920
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier

nous recommandons