Almería

Almería
Lire plus Lire moins

Située dans la baie du même nom, Almerí­a est une ville lumineuse, dont l'origine remonte à des temps fort lointains. Elle est présidée par son imposante Alcazaba (citadelle arabe), aux formes irrégulières, dont les chemins de ronde offrent une extraordinaire vue panoramique de la ville et du port. Aux pieds de l'Alcazaba se trouve le quartier le plus typique, La Chanca, avec ses maisons polychromes et pittoresques.

Almerí­a vit face à la mer; son port fait donc partie de la ville, dans sa physionomie et dans sa vie quotidienne. Sur le port, l'ancien embarcadère de minerais, connu sous le nom de "El Cable', est particulièrement intéressant.

Dans le centre de la ville se trouve la Cathédrale, construite comme une forteresse afin de la protéger des attaques de pirates; son intérêt majeur réside donc à l'intérieur.

D'autre part, nous pouvons visiter les Jardines del Malecón, le quartier Muelle de San Pedro, la place de la Puerta de Purchena, la Plaza Vieja ou celle de la Virgen del Mar.

Almerí­a dispose également d'attrayantes plages permettant de profiter du tourisme de plage et soleil, et une partie de son périmètre appartient au Site Naturel de la Sierra de Alhamilla, d'un grand intérêt du point de vue écologique et du paysage grâce à son abondante végétation (composée d'une forêt de chênes verts parfaitement conservée et de forêts repeuplées de pins), et pour son importance ornithologique.

Histoire

Bien que la ville eût été habitée depuis la préhistoire, les cultures de Los Millares et El Argar s'y développèrent également et elle fut occupée par les Phénciens, Carthaginois et Romains. C'est à l'époque d'Al-Andalus que la ville definira son emplacement actuel et connaîtra sa plus grande splendeur. Al-Mariya Bayyana, orignine de la ville actuelle, fut un faubourg maritime de Pechina. Elle devint premier port Al-Andalus et base navale du Califat de Cordoue aux temps d'Abderramán III.

A la chute du Califat de Cordoue, elle devint la capitale de l'un des royaumes taifas les plus importants. (le mot taifa désigne les royaumes nés de la división de l'Espagne musulmane à la chute du Califat). Son industrie textile comptait plus de 10.000 métiers à tisser produisant les soies, velours, damas et brocarts les plus précieux. En 1147 Alfonso VII prit et détruisit la ville qui représentait sa plus grande concurrence dans le commerce de la Méditerranée. Puis elle retomba dans les mains musulmanes. Jaime II de Aragón tenta de nouveau de prendre la ville en 1309. Les Rois Catholiques menèrent à bien sa conquête définitive en 1489.

Au XVIe siècle, elle subit une série de tremblements de terre en 1512, 1522 et 1550, ajoutés aux attaques continuelles des pirates berbères qui occupèrent sa forteresse.

Au XIXe siècle, elle appartenait encore au royaume de Grenade, jusqu'en 1833 où le territoire espagnol fut réorganisé en provinces. Almerí­a devint alors le chef-lieu de la province du même nom.

L'exploitation étrangère de ses mines donna à Almerí­a une implulsion considérable, mais celle-ci se vit frénée par le retrait de la compagnie exploitante aux premiers signes de problèmes dans la commercialisation des produits.

Actuellement, alors que son économie repose sur le tourisme et les cultures en serres, Almerí­a constitue le jardin d'hiver de l'Europe. D'autre part, au cours de ces dernières années, elle a connu une hausse de la demande et de la qualité de ses produits artisanaux.

Personnages célèbres

Francisco Villaespesa.
Ginés Parra.
Jesús de Perceval.

Almería
Municipio
Almería
Météo aujourd'hui à Almería
  • Max 21
  • Min 19
  • Max 69
  • Min 66
  • °C
  • °F
Almería
Zone touristique
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
23
Extension (km 2 )
296
Nombre d'habitants
187521
Gentil
Almerienses o urcitanos
Code postal
0400x
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux
fr
Lire plus
Aucun résultat à afficher

Quel territoire souhaitez-vous visiter?

Almadraba de Monteleva
Cabo de Gata
Retamar

nous recommandons