Almodóvar del Río

Almodóvar del Río
Lire plus Lire moins

Commune située entre la "vega" du Guadalquivir, qui réunit la plus grande partie de son territoire sur des terres fertiles cultivées, et la montagne puisqu'elle est intégrée au Parc Naturel de la Sierra de Hornachuelos, le plus grand espace protégé de la province, dont la valeur du paysage est immense, peuplé de chênes-lièges, chênes verts et buissons ainsi que de forêts sur les berges du fleuve composées de saules, frênes et aulnes. Il convient d'ajouter à tout cela sa grande valeur faunique et cynégétique. Nous y trouvons également de très intéressantes zones où réaliser des parcours touristiques comme le Barrage de la Breña, sur le Guadiato, ainsi qu'un parcours très intéressant tout au long des rives du Guadalquivir pour le plaisir de visiter les forêts de ses berges.

Le village est un ensemble urbain composé de rues aux maisons blanches de type populaire, concentrées de manière irrégulière depuis les pieds de l'impressionnant château situé au sommet, présentant un splendide état de conservation et offrant une magnifique vue panoramique du village et des terres cultivées.

Histoire

Un fleuve, le Guadalquivir, et une colline, le Redondo, sont les clés du développement de l'histoire de ce village. Leur existence favorisa l'établissement d'hommes depuis les temps les plus anciens

Cette enclave a été habitée depuis les premiers temps du Paléolithique; preuve en est le site placé sur les rives du Guadalquivir, qui contenait les outils les plus anciens fabriqués par l'homme et nommés "pierres travaillées".

Grâce à sa situation géographique privilégiée, il n'existe aucune culture l'ayant habité qui n'y ait laissé de vestiges, parmi lesquels la colline du château est l'un des témoins exceptionnels du passage des différentes civilisations: des traces du Néolithique, ibères, romaines, wisigoths et arabes le démontrent.

L'emplacement qu'occupe actuellement Almodóvar dut xeatre un comptoir ibère-"turdetano" (peuple hispanique pré-romain), généralement identifié sous le nom de "Carbula', mentionné dans un passage de Plinio (géographe romain). Carbula fut un village fortifié et l'on pense qu'il jouissait d'une certaine notoriété puisqu'il put servir de lieu d'embarquement pour l'exportation des produits de la campagne. Grâce à ce commerce, une importante industrie de la poterie se développa et l'on pense qu'aux alentours on exploita des mines d'argent et on en arriva mxeame à frapper une monnaie propre à ce lieu au IIe siècle av. J-C. Avec l'arrivée des Romains, ce village fut intégré au territoire colonial de Cordoue. A cette époque, la plupart de la population était répartie entre de nombreux villages jalonnant la Vallée du Guadalquivir.

L'époque musulmane fut également marquée par un grand développement pour cette zone, qui continua à xeatre un poste de contrôle du Guadalquivir navigable et du chemin reliant Cordoue à Séville. En l'an 740 les Arabes construirent une forteresse qu'ils nommèrent Al-Mudawvar (rond ou sûr), à laquelle le village, qui se forma à l'abri de celle-ci, doit son nom. Les chroniques de conquxeates musulmanes citen ce village cette année-là, lorque le Calife de Damasco designa, pour occuper pour la deuxième fois l'émirat d'al-Andalus, le seigneur d'Almodóvar Abd al-Malik ben Qatan, jusqu'à ce que celui meure au cours de la guerre civile contre les Syriens. Au cours des VIIIe, IXe et Xe siècles, la forteresse et son périmètre firent partie de la province de Cordoue. Au XIe siècle, ils furent adjugés, tout d'abord à la taifa (territoire) de Carmona puis à celle de Séville. Sous la domination des Almorávides (peuple qui domina toute l'Espagne arabe de 1093 à 1148), ils furent de nouveau intégrés à la juridiction de Cordoue; enfin, au XIIe siècle et pendant une partie du XIIIe, ils dépendirent de la cour Almohade de Séville.

Après cinq siècles de domination musulmane, ce village fut rattaché à la couronne de Castille en 1240 suite à un pacte signé de la main de Ferdinand III, qui la remettra trois ans plus tard au Conseil de Cordoue.

Le roi Alphonse X, en 1267, établit les limites entre Almodóvar et Posadas.

En 1360, Pierre Ier s’installa dans son château, imité ensuite à plusieurs reprises par Henri II.

Le château d'Almodóvar devint au XVe siècle une propriété de la Maison de Baena y Cabra.

Au cours des XVIe et XVIIe siècles, la seigneurie prit une place singulière sur les terres de la province de Cordoue.
Le village d’Almodóvar et son château cautionnèrent l’achat de Fuente Obejuna en 1513, avant de revenir aux mains de la couronne. Le village fut soumis à la juridiction royale, liée à Cordoue, jusqu’à ce que Philippe IV accepte sa vente en 1629. L’acheteur, Don Francisco del Corral y Guzmán, chevalier de l’ordre de Santiago, fit du village une seigneurie où le pouvoir et la justice étaient administrés en son nom.

Le village a participé aux principaux événements historiques des siècles passés, comme la guerre d’Indépendance et la Desamortización de Mendizábal, qui consolida la grande propriété, et plus récemment à l’organisation du mouvement paysan sous la seconde République, à la guerre civile puis à l’émigration massive des années soixante-dix.

Almodóvar del Río
Municipalité
Province de Córdoba
Almodóvar del Río
Météo aujourd'hui à Almodóvar del Río
  • Max 29
  • Min 23
  • Max 84
  • Min 73
  • °C
  • °F
Almodóvar del Río
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
22
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
121
Extension (km 2 )
172
Nombre d'habitants
7746
Gentil
Almodovenses
Code postal
14720
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons