Arcos de la Frontera

Arcos de la Frontera
Lire plus Lire moins

Situé dans une position centrale à mi-chemin entre la campagne et les montagnes et traversé par la rivière Guadalete y Majaceite, le territoire communal présente un mélange de paysages de montagnes et de champs. Du côté des montagnes se trouvent les Réservoirs de Bornos et de Arcos, les deux déclarés Parages Naturels, pour leur importance comme zones humides.

Une autre partie de la municiplaité se trouve dans le Parc Naturel de los Alcornocales.

La ville est placée sur un Piton coupé par l'entaille spectaculaire de la rivière duquel il y a une splendide vue panoramique, et ses origines sont de l'époque musulmane. Déclarée Monument Historique-Artistique, à présent elle se divise en deux quartier. Le dédale de ses ruelles étroites et en pente et le grand nombre de jolis petits coins et de très beaux monuments font de cette ville un ensemble d'une beauté exceptionelle où il faut souligner le Château, l'Église de Santa Marí­a de la Asunción et l'Église de San Pedro.

Histoire

Sa situation stratégique privilégée sur le piton de La Peña, coupée en entaille inaccessible et entourée par le rí­o Guadalete, fait de ce point de la géopgraphie espagnole le cadre privilégé pour connaître l'histoire des civilisastions qui se sont succédé dans la Péninsule.

Il semble que la ville fut l'ancienne Colonia Arcensis des Romains.

Les musulmans l'appelèrent Medina Ar-kosch. Elle fut la forteresse d'un royaume de taifa et au 13e siècle enclave décisif sur la ligne frontalière entre musulmans et chrétiens. En 1250 elle fut reconquise par Fernando III, qui lui donna son nom actuel, Arcos. Les habitants musulmans y restèrent jusqu'à l'expulsion définitive décrétée par Alphonse X (1264) lors de la rébellion contre le pouvoir chrétien.

En 1408 la ville fut cédée à titre de domaine à Ruy López de Ávalos; entre 1440 et la fin du 18e siècle elle appartena à la maison des Ponce de León.

Au début du 18e siècle, la ville participa à la cause de Philippe V dans la Guerre de Succession et reçut en récompense les titres de " noble et très fidèle'.

La ville fut occupée pendant deux ans (1810-1812) lors de la guerre d'Indépendance, et sa résistance à l'armée de Napoléon fut aussi remarquable.

Cette histoire intense est présente partout dans l'enceinte de la ville, qui fut déclarée Monument Historique-Artistique en 1962. La ville de Arcos de la Frontera est décrite comme la plus belle d'Espagne dans un grand nombre de publications.

Arcos de la Frontera
Municipalité
Province de Cádiz
Arcos de la Frontera
Météo aujourd'hui à Arcos de la Frontera
  • Max 25
  • Min 21
  • Max 77
  • Min 69
  • °C
  • °F
Arcos de la Frontera
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
67
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
185
Extension (km 2 )
527
Nombre d'habitants
31210
Gentil
Arcenses
Code postal
1163x
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons