Baena

Baena
Lire plus Lire moins

Cette localité, située au sud est de la province, entre la Campiña et la Subbética, offre un paysage aux terres billonnées de cultures de céréales et d'oliviers.

La ville, située sur une colline, s'étend le long de ses versants jusqu'à la plaza de España, en formant un ensemble compact de rues sinueuses et étroites de maisons traditionnelles et de demeures seigneuriales, au sein duquel le vieux quartier occupe la partie en hauteur et la ville moderne commence à partir de la place mentionnée auparavant et comme axe de partage entre une zone et une autre, la Nationale 432.

Dans le Vieux Quartier et plus précisément dans la Al-Medina, il faut citer l'Église de Santa Marí­a la Mayor, dont les archives les plus anciennes datent du 21 août 1280. L'Église et le Couvent de Madre de Dios, fondé en 1510 et l'ancienne forteresse/château du IX siècle, outre plusieurs portes d'accès à l'enceinte entourée de murailles. Sur la place de la Constitución, anciennement connue sous le nom de place du Coso, auprès des bâtiments administratifs, s'érige la Casa del Monte, datant du XVIII siècle. Tout près de cette place, dans la rue Santo Domingo de Henares, nous trouvons le bâtiment de La Tercia, 1791, ayant anciennement eu un caractère économique et agricole, qui abrite aujourd'hui le Musée Historique Municipal.

Histoire

Sa fondation est attribuée aux "túrdulos" (peuple hispanique pré-romain) au VIe siècle av. J-C qui l'appelèrent Martola. Garcí­a et Bellido l'identifièrent comme la Iponuba (fils-étoile) de Plinio.

Les anciens iponubenses (habitants d'Iponuba), après la destruction de la ville au Ier siècle de notre ère, fondèrent la ville actuelle de Baena sur une colline toute proche plus stratégique, sous le nom de Castro Vinaria. Ptolomée situe Baniana dans la région des "túrdulos". Jules César la déclara digne avec le nom de Julia Regia.

La ville de Bayana fut une place forte sous la domination musulmane. Au cours du VIIIe siècle la ville grandira autour de son château et au IXe siècle elle connaîtra la révolte "muladí­" (chrétiens convertis à l'Islam et vivant parmi les musulmans) d'Umar ben Hafsun, qui parviendra à la conquérir. Au Xe siècle, elle atteindra la catégorie de chef-lieu de province en formant une alcazaba (citadelle musulmane) dans la cora (division territoriale) de Cabra.

En 1240 le Roi Ferdinand III la rend par capitulation pacifique, la cédant à son frère Alphonse de León. Jean II accordera la seigneurie sur la ville à Diego Fernández de Córdoba en 1394.

Personnages célèbres
Qasim ben asgab, IXe s., historien et géographe.
Juan Alfonso de Baena, auteur du Recueil de Poésies Lyriques de Baena, XVe s., poète.
Carrillo de Sotomayor, poète, XVIe s.
Luis de Salazar, chroniqueur.
Manuel M. Trujillo, évêque.
Santo Domingo Henares, évêque XVIIIe s.
José Amador de los Rí­os, polygraphe et auteur d'essais, XIXe s.
Valverde y Perales, écrivain et historien, XIXe s.
Diego de Monroy, peintre, XVIIIe s.
José Marí­a de los Rí­os, sculpteur.
Demetrio de los Rí­os, poète, architecte et archéologue.
Juan de Peñalosa, peintre, XVIe s.
Miguel Colodrero, poète, XVIIe s.
Antonio alcalde de Valladeres, XIXe s.
Tomás Moreno, El Tempranillo, torero, XXe s.
Miguel Colodrero, poète, XVIIe s.

Baena
Municipalité
Province de Córdoba
Baena
Météo aujourd'hui à Baena
  • Max 32
  • Min 20
  • Max 89
  • Min 68
  • °C
  • °F
Baena
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
54
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
405
Extension (km 2 )
362
Nombre d'habitants
20915
Gentil
Baenenses
Code postal
14850
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons