Montes de Málaga

Montes de Málaga
Lire plus Lire moins

Les montagnes de Málaga, à seulement cinq kilomètres au nord de la ville, sont un massif de relief très accidenté, où il y a peu de vallées ou plaines, sillonnées par infinité de talwegs, ruisseaux, torrents, voies en pente et passages impossibles.

Cet espace naturel occupe le versant oriental du bassin de la rivière Guadalmedina, un massif rompu, de moyenne montagne et de fortes pentes, dont les caractéristiques géologiques particulières (roches imperméables), climatiques (pluie torrentielle) et une exploitation humaine intense (vignes) ont été la cause historique des périodiques et virulentes inondations de la ville de Málaga. Lors du premier tiers du XXème siècle, une solution a été trouvée pour mettre un terme à ce problème via plusieurs initiatives comme la construction du lac d'ajustement El Agujero, la canalisation de la rivière au passage pour Málaga ou le reboisement massif de l'espace avec des conifères après que la phylloxéra avait mis un terme à la massive plantation de vignes (1878).

Aujourd'hui, cela forme une pinède splendide, poumon de la ville de Málaga.

Faune et flore

Le pin d'Alep est le principal protagoniste du parc naturel, même si dans la zone nord, à Frailes, il partage la scène avec le negral et le parasol. Vous trouverez également de petits bosquets de chêne vert, comme dans le ruisseau Ballesteros, El Cerrado et Las Contadoras, qui dans de nombreux cas alternent pins, acebuche et cultures. Dans ce cadre, préférablement forestier, les rapaces sont la faune dominante - circaète et aigle botté, milan noir ou la chouette-, bien qu'elle soit accompagnée de petits oiseaux reliés aux conifères. Dans des niveaux plus importants et des sols plus profonds et humides, la scène est partagée entre des chênes-lièges et rouvres - Castillejos, Puerto del Viento, Puerto del León et Pocopán-. Il y a maintenant un sous-bois varié, avec présence de phlomis pourpre, ajonc, romarin et thym, entre autres ; qui dans les versants, en véranda, feront place au palmier nain, à l'asperge et au genêt. Avec des cours d'eau apparaissent le laurier-rose, les cannes, les ronces, les chèvrefeuilles et les tarays avec un bosquet composé de saules, peupliers noirs, frênes et ormes qui abritent rossignol commun, bergeronnette des ruisseaux et martin-pêcheur. Liés à ces cours d'eau, on trouve divers amphibies et espèces de poisson répertoriées comme vulnérable, Cobitis paludica, qui a entrainé la déclaration d'une grande partie du fleuve Guadalmedina comme Site d'Importance Communautaire (SIC). Il convient de remarquer la présence du caméléon, l'un des reptiles les plus singuliers du continent européen, et l'existence d'un grillon cavernicole (Petaloptila malacitana), endémisme qui habite seulement dans certaines des mines du lieu et de l'environnement de Malaga .
fr
Lire plus

Points d'intérêt

Coordonnées non disponibles
Montes de Málaga
Calle Mauricio Moro Pareto, Edificio Eurocom-Bloque Sur, Málaga, 2, 3ª planta, 29071

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
Public objectif
je voyage seul, couples, amis, jeune homme, Famille, Elder, Lgbti
Les segments
Culture, Loisirs et divertissement, Sports, Nature
Type d'activité
Randonnée, Activités équestres, Escalade, Vélo, Multi-aventures, Véhicules tout-terrain, Course d’orientation
Unités environnementales
Moyenne montagne Bétique
Date de déclaration
28 / 07 / 1989
Surface (m2)
4995