Gádor

Gádor
Lire plus Lire moins

Gádor est un village blanc situé sur les flancs de la montagne du même nom, dans un paysage unique d"oasis (culture d"agrumes) et d"éblouissants déserts. Une partie de la bourgade des Millares appartient à sa commune.

Le village se dresse au beau milieu de ce paysage et présente une intéressante architecture troglodytique, des rues lumineuses aux maisons blanches et sa splendide église paroissiale.

Histoire

Village situé sur les flancs de la Sierra de Gádor. Il est d"origine arabe, bien que son nom remonte à la culture ibéro-phénicienne. L"aspect le plus frappant de son paysage et de son activité agricole est donné par ses vallées pleines d"orangers.
Le site du hameau de Los Millares date du Néolithique; il s"agit d"un ensemble mégalithique du IIIe millénaire av. J-C, ainsi que de tombes et de ruines de l"Argar dans les ravins de Huéchar et de Ciscarejo. On a également découvert des ruines des époques romaine et byzantine, preuves de la présence de population à ces époques.
Pendant la période d"Al-Andalus il y eut une mosquée à Aljama. On élabora alors un système d"irrigation, pratiquement comme l"actuel, qui permettait d"utiliser l"eau à la fois pour l"agriculture et le moulage, et même pour l"installation d"une forge au XVIe siècle.
Avec la conquête chrétienne, la population ne compta plus que 160 habitants, des Morisques pour la plupart. Mais suite à la révolte des Maures, et leur expulsion postérieure, Gádor se retrouva pratiquement dépeuplé. Ce n"est que quelques années après l"expulsion de 1570 qu"il fut repeuplé par des chrétiens de souche.
Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, la nouvelle population se consolidera et s"installera près d"un nouveau ravin, au-dessus duquel est établi le village actuel. Au XIXe siècle, l"économie traditionnelle, basée sur les cultures maraîchères, l"huile et la soie, est supprimée pour être remplacée par la culture unique du raisin d"Ohanes. Lorsque celui-ci disparaît, il est alors remplacé par les orangers. Le village connaît également une importante transformation due au développement minier de ce siècle. A Gádor concrètement, on établira des complexes d"exploitation du soufre. Il reste aujourd"hui un intéressant paysage d"archéologie industrielle issu de cette activité. De nos jours, elle a été remplacée par la fabrique de ciment sur le site de Jalvo.
El proceso de segregación de Almerí­a se inicia en el año 1781 y tras diversas vicisitudes se consolida en el año 1800.
Iglesia parroquial, siglo XVII.
Estilo neoclásico. Su privilegiada situación la hace visible desde toda la vega.
Ermita de la Santa Cruz, 1965.
Fue construida en suscripción popular para reemplazar a la derribada años atrás.
Monumento a la Inmaculada.
Realizado en mármol blanco de Macael en 1952.
El Castillejo, siglos IX y X.
Época califal. Esta torre protegí­a el poblado de Mondújar y la entrada del valle.
Torre de Don Alonso.
Hoy dí­a es un magní­fico palacio de amplias estancias y espléndidos jardines. Los sótanos corresponden a la construcción original. Esta torre junto con la anterior eran la llave del Reino de Almerí­a.
Torre de las Doblas.
Cuevas medievales.
Corresponden a una época musulmana tardí­a. No está muy clara su
Gádor
Municipio
Gádor
Météo aujourd'hui à Gádor
  • Max 21
  • Min 18
  • Max 69
  • Min 64
  • °C
  • °F
Gádor
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
15
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
173
Extension (km 2 )
88
Nombre d'habitants
2577
Gentil
Gadorenses
Code postal
04560
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux
fr
Lire plus

nous recommandons