Taha, La

Taha, La
Lire plus Lire moins

La Tahá devient une division spatiale, héritage du système de l'administration territoriale du royaume "nazarí­ de Granada" qui, dans le cas de Pitres, Mecina Fondales, Ferreirola, Atalbéitar et Capilerilla, prit la carte de la nature comme municipalité les regroupant sous le nom propre de La Tahá, Pitres étant le chef-lieu de ce territoire et le lieu où se trouve la Mairie.

Histoire

L'histoire de La tahá ressemble beaucoup aux autres villages de la Alpujarra, région qui, par son isolement géographique, a développé depuis toujours une culture propre et différente, et a eu son moment de splendeur pendant la période arabe-andalouse, quand toute la Alpujarra était un important empire agricole spécialisé dans la production de soie.

Après la conquête de Grenade (1492) par les Rois Catholiques, le village s'est vu peu à peu soumis à une pression vite devenue intolérable et, en 1568 un riche propriétaire foncier de la zone, Hernando de Válor, qui prit le nom d'Abén Humeya, s'est soulevé contre Philippe II, provoquant une révolte générale entre les morisques de tout le royaume de Grenade. Dissensions internes entre los propres morisques, qui, en 1569, donnèrent la mort à Abén Humeya et permirent que Juan de Austria achève rapidement le soulèvement.

Les morisques seront définitivement expulsés en 1609. La Alpujarra s'est peuplée par la suite de paysans provenant de Galice, León, Asturies et de Castille.

Incontournables

Taha, La
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
79
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
1295
Extension (km 2 )
26
Nombre d'habitants
692
Gentil
Bárbaros o Pitreños
Code postal
18414
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux
fr
Lire plus
Aucun résultat à afficher

Quel territoire souhaitez-vous visiter?

Capilerilla
Ferreirola
Mecina Fondales
Pitres

nous recommandons