Puente Genil

Puente Genil
Lire plus Lire moins

Commune située au sud-ouest de la province, à la limite avec celle de Sevilla. Son territoire, traversé par la rivière Genil, présente deux types de paysage: d'une part la campagne, peuplée d'oliviers et de vignes, et d'autre part la "vega", terres cultivées où sont produits les coings lui donnant sa réputation. Elle possède deux espaces naturels dignes d'intérêt: la Laguna de Tííscar (Etang), déclarée Réserve Naturelle et le Site Naturel du Barrage de Cordobilla; tous deux font partie du complexe de zones humides du sud de la province de Córdoba, d'une grande importance en ce qui concerne l'avifaune s'y concentrant.

La ville est issue de l'union, en 1834, de villages séparés par la rivière: Miragenil, appartenant autrefois à la province de Séville, et La Puente de Don Gonzalo. Elle est donc liée de près à cette rivière à laquelle elle doit son existence. La partie la plus étendue monte, depuis les berges, à travers des rues pentues aux maisons seigneuriales et à l'architecture traditionnelle particulièrement soignée, jusqu'aux quartiers modernes situés dans la partie supérieure. Lors de la Semaine Sainte, aussi singulière que splendide, les confréries et corporations religieuses défilent en processions à travers toute la ville.

Histoire

Son origine en tant que ville remonte à la construction d'un pont sur la rivière Genil, oeuvre dont le projet fut élaboré par Hernán Ruiz et payée par don Gonzalo Yáñez Dovinal, seigneur d'Aguilar.

Ce nouveau noyau de population, qui vit le jour pour d'évidentes raisons stratégiques et commerciales, sans oublier des raisons de défense et de contrôle d'un important lieu de passage reliant le sud de la campagne et les terres musulmanes qui entretenait les contrariétés caractéristiques d'un lieu proche de la frontière.

Au cours du troisième tiers du XVIe siècle, ces lieux tombèrent entre les mains de Gonzalo Fernández de Córdoba. Alfonso de Aguilar, d'après son testament (1498), les repeupla alors qu'ils étaient pratiquement inhabités. Ils furent alors connus sous le nom du "Pont de Don Gonzalo".

En 1583 s'acheva la construction du pont de Pierre doté de deux arcades, mais l'année suivante il subit de grands dommages en raison d'une crue de la rivière qui emporta avec elle la plupart du quartier appelé "Barrio Bajo". Les crues successives l'endommageront à tel point qu'en 1874 il sera considérablement réformé par l'ingénieur français Lemonier.

Personnages célèbres

Frère Juan del Santí­simo Sacramento, peintre (XVIIe s.).
Manuel Reina, poète (1856-1905).
Rodolfo Gil, poète et auteur de prose.
Ricado Molina, poéte.
Juan Rejano, poète (1903-1976).
Antonio Fernández Dí­az "Fosforito", chanteur de Flamenco (1932).
Agustí­n Robledo, peintre.
José Bedmar, chanteur de Flamenco (1880-1970).
Juan Garcí­a, chanteur de Flamenco, "Niño de Hierrro" (1899-1987).
José Pérez de Siles, peintre.

Puente Genil
Municipalité
Province de Córdoba
Puente Genil
Météo aujourd'hui à Puente Genil
  • Max 37
  • Min 25
  • Max 98
  • Min 77
  • °C
  • °F
Puente Genil
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
68
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
216
Extension (km 2 )
171
Nombre d'habitants
29503
Gentil
Pontanenses
Code postal
14500
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons