Carboneras

Carboneras
Lire plus Lire moins

Village situé sur le littoral levantin d'Almerí­a, présentant un paysage de terres arides, semi-désertiques et volcaniques, appartenant au Parc Naturel du Cap Cabo de Gata-Ní­jar, premier espace protégé andalou, terrestre-maritime, composé d'espaces et de paysages uniques: les seules et uniques montagnes d'origine volcanique de la péninsule, la frange côtière avec ses dunes, plages et marais salants, véritable spectacle naturel, et enfin le mille de mer protégée dont les fonds sont d'une grande richesse.

Dans cet environnement se trouve le village, dont l'origine fut la construction du Château de San Andrés pour un usage militaire au XVIe siècle. Il constitue un ensemble blanc et lumineux de maisons regroupées au bord de la mer d'un bleu cobalt; lieu idéal pour profiter du soleil et de la plage, de la tranquillité et d'un excellent climat.

Histoire

Le littoral de Carboneras fut cédé au Marquis de Carpio par Philippe II comme une partie de la juridiction du fief de Sorbas en 1559.

Près de la côte, le bois abondait et l'on construisit quelques fours à charbon que l'on vendait dans l'arrière-pays. Cette zone prit le nom de Cabezo de la Carbonera. Sa position isolée en fit un lieu propice à la contrebande, circonstance dont les Morisques profitèrent afin d'établir des relations avec l'Afrique, surtout au cours du soulèvement de 1568. Egalement pendant cette révolte, Carboneras fut un port très important pour l'arrivée de soldats et d'armement.

On sait qu'à l'époque nazarí­ (pendant la dynastie musulmane), la côte était occupée au moyen de tours et de vigies surveillant le littoral. Cette surveillance continua après la conquête par les Rois Catholiques. L'établissement de la population ne fut jamais une réussite, du fait de l'isolement de cette zone et du danger que représentaient les invasions de pirates berbères. On prépara alors une meilleure défense par la mise en place de troupes permanentes et la construction d'un château. Bien que le projet fût aprouvé par Philippe II en 1583, il ne se réaliserait pas avant 1621. La répartition de terres entre les soldats, la création d'une madrague, et la plus grande sécurité de la zone attirèrent la population et un ensemble habité de façon permanente verra le jour autour du Castillo de San Andrés (Château de Saint-André), nom donné à la défense construite. En 1688 ce château deviendra Casa de Alba.

Depuis le début du XVIIIe siècle, la population augmentait considérablement grâce, entre autres, à la sécurité croissante du littoral espagnol. En 1776 on fit construire un autre château à Mesa Roldán, ce qui améliorerait encore la sécurité et par conséquent, la prospérité économique. Son économie reposait sur l'agriculture traditionnelle, la pêche, l'alfa et l'exploitation de la soude.

En 1813 Carboneras obtiendra son indépendance d'avec la commune de Sorbas. Tout au long du siècle, la population augmentera jusqu'au début du XXe siècle, où elle commença à diminuer progressivement du fait de l'émigration qui durera tout le siècle jusqu'aux années 70.

Actuellement nous pouvons dire qu'il s'agit d'une petite ville dynamique, dotée d"une activité économique traditionnelle. Elle est devenue un centre industrialisé, producteur d'énergie et de ciment, présentant un développement des services, des activités de la zone portuaire et un tourisme en expansion.

Personnages célèbres

Encarna Sánchez, journaliste radiophonique.

Carboneras
Municipio
Carboneras
Météo aujourd'hui à Carboneras
  • Max 20
  • Min 16
  • Max 68
  • Min 60
  • °C
  • °F
Carboneras
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
68
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
10
Extension (km 2 )
95
Nombre d'habitants
7787
Gentil
Carboneros
Code postal
04140
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux
fr
Lire plus

nous recommandons