Despeñaperros

Despeñaperros
Lire plus Lire moins

Dans le défilé de Despeñaperros, la pierre, telle une muraille aiguisée, se dresse menaçante vers le ciel, semblant protéger les trésors de ses entrailles. Au fond, les eaux coulent lentement, creusant leur sillon.

Au nord de la province de Jaéncomme une barrière infranchissable, de gigantesques roches de quartzite s'élèvent dans Despeñaperros, faisant office de frontière naturelle entre le haut Guadalquivir et la plaine de La Mancha. L'eau, vive et toujours patiente, a érodé ces roches d'où ont surgi des chemins inexplicables, là où ils n'avaient jamais existé. Ainsi, la rivière Despeñaperros et ses affluents, comme la Magaña, ont ouvert au fil du temps des voies facilitant la communication entre la Castille et l'Andalousie à travers Sierra Morena.

La plus spectaculaire de ces grandes falaises rocheuses est le monument naturel des Órganos, des roches d'une dureté extrême qui évoquent les grands tuyaux verticaux d'un orgue. Près de l'axe routier de la voie rapide, El Salto del Fraile et Las Correderas sont d'autres exemples de murailles rocheuses.

Faune et flore

Le visiteur qui emprunte la voie rapide d'Andalousie risque de passer à côté de la richesse naturelle de ses alentours, bien qu'ils présentent des valeurs environnementales et culturelles très élevées. Le terrain accidenté favorise deux milieux naturels bien distincts. Ainsi, entre gorges et ravins, côté ombragé, apparaît une forêt composée de poiriers sylvestres, d'arbousiers et une garrigue de lauriers-tins. En montant, comme dans le Collado de la Estrella, la végétation est plus caractéristique de la moitié septentrionale et verte de la péninsule Ibérique, avec des chênes rouvres et pubescents, dont l'arrivée de l'automne ne fait qu'accentuer la beauté chromatique. Près des cours d'eau, comme la Campana, nous trouvons d'intéressantes forêts-galerie où poussent des aulnes, des frênes et des saules. En revanche, chêne-vert et chêne-liège dominent une soulane parsemée de pins de repeuplement qui concentre une quantité plus importante de girolles et une garrigue composée de lentisque, chênes kermès, cistes, bruyères et myrtes. Ici trouvent refuge un grand nombre d'espèces cynégétiques, notamment le cerf ou le sanglier, lesquels partagent l'habitat avec de majestueux rapaces, comme l'aigle impérial ou le vautour fauve. La zone est également le domaine du lynx ibérique et on peut y rencontrer, de manière sporadique, le loup passant de la sierra Morena à la sierra Madrona.
fr
Lire plus

Points d'intérêt

Coordonnées non disponibles
Despeñaperros
Carretera JA-7102 Santa Elena- Miranda del Rey, km. 2, 23213

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
  • Restaurant
Les segments
Nature
Type d'activité
Escalade, Vélo, Activités équestres, Randonnée, Course d’orientation, Alpinisme, Véhicules tout-terrain
Unités environnementales
Sierra Morena Continentale
Date de déclaration
28 / 07 / 1989
Surface (m2)
7649

Vous pourriez être intéressé par