Ejido, El

Ejido, El
Lire plus Lire moins

Ville située au sud-ouest de la province, dans le bassin sédimentaire qui se trouve entre le sud de la Sierra de Gádor et la mer, aujourd'hui transformée en une immense étendue de plastique, du fait des cultures en serres sur lesquelles repose la splendeur économique de la ville.

Il existe cependant, au beau milieu de cette étendue, un espace d'un grand intérêt écologique, la Réserve Naturelle de Punta Entinas-Sabinar, complexe de dunes, plages et lagons. A côté se trouve Almerimar, complexe touristique de haut standing comprenant un port de plaisance, des installations hôtelières, des plages et un terrain de golf: la preuve que cette ville offre d'autres options indépendamment de l'agriculture.

Histoire

Ville située sur le territoire du Campo de Dalí­as. Elle obtint sa séparation d'avec Dalí­as en 1982.

El Ejido a connu une forte croissance économique grâce à l'agriculture intensive en serres, et une augmentation spectaculaire de sa population en quelques années. A la fin du XIXe siècle, elle ne comptait que 48 habitants; elle atteindra le nombre de 858 au cours du premier tiers du XXe, 10000 en 1960, et environ 31000 en 1981, pour finalement en arriver à 45354 en 1994.

Nous pouvons trouver une partie de l'histoire d'El Ejido sur le grand site archéologique de Ciavieja. L'installation de population commence dès le Néolithique, à la fin du IVe et au début du IIIe millénaires av. J-C. Pendant l'àge du Cuivre, il s'agissait d'un village de cabanes circulaires aux soubassements en pierre. Vers l'an 1300 av. J-C se développe la culture de l'Argar. A la fin de l'àge du Bronze, le village de Ciavieja commence à stagner, puis à décliner.

Le village de Murgi apparaît sous la domination romaine, entre les années 70 et 74 ap. J-C. Sur ce site romain, on a découvert des thermes, un cirque, des tombes aux riches ornements en pierres précieuses, etc. Tout cela indique qu'il s'agissait d'un village prospère dont dépendait une série de noyaux de population, hameaux ruraux ou encore un port à Guardas Viejas. A partir du IVe siècle, la population commence à se disperser de manière évidente dans l'arrière-pays, et dès les premières années du VIIe siècle, Murgi est abandonné et finit par ne plus exister en tant que village.

A l'époque d'Al-Andalus, le Campo de Dalí­as se consacrera à l'agriculture et à l'élevage. A partir du Xe siècle, ce sera une importante zone d'élevage, d'où la prolifération de réservoirs d'eau pour le bétail.

Après la conquête par les Rois Catholiques, la "taha', ou contrée de Dalí­as devient domaine royal mais reste une zone d'élevage. Après la Guerre des Alpujarras (1568-1570), les Maures sont expulsés et toutes ces terres se retrouvent pratiquement dépeuplées. Le repeuplement commence en 1575, avec 97 nouveaux habitants.

Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, la culture sèche de céréales s'étend. Sur la côte, la pêche continue, avec la construction de madragues et l'obtention de sel dans les marais salants. Le système de défense de la côte est amélioré par la construction du château et de la tour de Balerma, de la tour et du château de Guardias viejas et des tours d'Entinas et Cerrillos.

Au milieu du XXe siècle, l'agriculture intensive et irriguée se développera grâce à de nouvelles sources d'eau. A partir de cette époque, ce type d'agriculture, l'économie et la population se développeront en même temps, et ce jusqu'à aujourd'hui. Il s'agit d'un système agricole techno-productif qui a entraîné un développement sans précédents ainsi que des changements et une transform

Ejido, El
Municipalité
Province de Almería
Ejido, El
Météo aujourd'hui à Ejido, El
  • Max 23
  • Min 20
  • Max 73
  • Min 68
  • °C
  • °F
Ejido, El
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
32
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
80
Extension (km 2 )
227
Nombre d'habitants
80987
Gentil
Ejidenses
Code postal
04700
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons