Mojácar

Mojácar
Lire plus Lire moins

Il s'agit peut-être du plus joli village de la province, peut-être du plus exotique, peut-être de celui qui a conservé le mieux sa physionomie mauresque; peut-être...

Ce qui est sûr, par contre, c'est que Mojácar, situé sur la côte levantine d'Almería, est un magnifique village qui semble, dans bien des détails de son architecture, d'une autre époque et d'une autre culture; qui possède beaucoup d'attraits touristiques, comme son paysage et ses plages, et un charme fou; qui mérite le détour et le plaisir d'une visite.

Histoire

L'ancien emplacement de la ville se situait sur une colline près de la maer, appelée Mojácar la Vieja (Mojácar la Vieille).

Selon certains historiens, il s'agirait de l'ancienne ville ibérique de Meschech ou Mastia; elle accueillit également des Phéniciens, Carthaginois et Romains. La nouvelle ville s'appela Murgis-Akras, "Murgis sur les hauteurs', puis Mucacra, Mosaqar et Moxacar. Elle se situa à la frontière entre deux provinces romaines, la Bétique et la Tarragonaise.

Au début du VIIIe siècle, Mojácar appartenait au territoire de Tudmir. Pendant le Califat de Cordoue, elle resta fidèle aux autorités du califat et lorsque celui-ci fut démembré, elle fut conquise par le sultan sévillan Al-Mutamid. A l'époque musulmane elle sera également une frontière entre le Royaume de Grenade et celui de Murcia.

On raconte que le 10 juin 1488, les Rois Catholiques, qui se trouvaient à Vera, envoyèrent le capitaine Garcilaso de la Vega pour parler avec le gouverneur de Mosaqar Alabez. Ce dernier lui fit comprendre qu'il aimait autant cette terre que lui, et qu'au lieu de se comporter comme un ennemi, il devait le traiter comme un frère et lui permettre de continuer à travailler ses terres. Sa requête fut acceptée et Maures et Chrétiens continuèrent à cohabiter.

Lors des révoltes mauresques de 1568-1570, les rebelles proposèrent au futur marquis de Torrealta de le faire roi s'il s'unissait au conflit, ce qu'il refusa. Les Maures ne furent pas chassés de Mojácar.

Entre les XVIe et XIXe siècles, cette petite ville était fortifiée et l'on conserve encore la seule et unique porte de ses anciennes murailles.

Le symbole de la ville, el Indalo (personnage avec les bras écartés et levés vers le ciel), provient de l'une des figures de la Grotte des Letreros de Vélez-Blanco. Il est aussi devenu le symbole de toute la province d'Almerí­a.

A partir des années 60 la ville est devenue un lieu touristique par excellence de musiciens, peintres et artistes en général, ce qui a conduit à la promouvoir en tant que centre touristique et malgré la spéculation et le détériorement du paysage, elle a su garder cette allure de ville arabe parfaitement intégrée au paysage.

Mojácar
Municipalité
Province de Almería
Mojácar
Météo aujourd'hui à Mojácar
  • Max 28
  • Min 24
  • Max 82
  • Min 75
  • °C
  • °F
Mojácar
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
90
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
152
Extension (km 2 )
72
Nombre d'habitants
6805
Gentil
Mojaqueros
Code postal
04638
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons