Montoro

Montoro
Lire plus Lire moins

Commune située à l'est de la province de Cordoue, à la limite avec celle de Jaén. La plupart de son territoire se situe sur les flancs de Sierra Morena, avec le fleuve Guadalquivir marquant la frontière avec la campagne. Les trois éléments déterminant son paysage sont donc la montagne, le fleuve et la campagne.

La première appartient au Parc Naturel de la Sierra de Cardeña y Montoro et nous y trouvons une végétation de chênes verts, oliviers sauvages, pins pignons ainsi que de chêne des Pyrénées, rares en Andalousie. Il s'agit également d'une zone d'une grande valeur faunique et cynégétique et très riche du point de vue de l'élevage. Le second, le fleuve, qui traverse le village, constitue l'élément essentiel du paysage, de la vie et de l'histoire du village. La dernière, la campagne, peuplée d'oliviers, nous situe dans un environnement caractéristique de la province de Cordoue.

Le village, au passé ibère, grec, romain et musulman, se situe sur une petite élévation du relief qui domine le cours du fleuve qui le divise en deux quartiers, offrant une image unique en son genre.

Il a été déclaré Ensemble Historico-Artistique en 1969 et réunit tous les attraits touristiques dignes d'être visités, comme le pont sur le fleuve, l'Eglise de San Bartolomé, ses rues en pente aux maisons blanches, ou encore la Tour de Villaverde.

Histoire

On a découvert sur cette commune des ruines d'un village ibérique-'turdetano' (peuple hispanique pré-romain).

Lorsqu'elle portait le nom romain d'Epora, la ville acquit une grande importance et connut son âge d'or sous la domination romaine. Ce fut l'une des comunes des Bétiques confédérées de Rome, dont il reste d'importants vestiges comme la 'thocarata', qui est exposée au musée municipal.

Elle fut occupée par les Musulmans, qui en firent très vite une ville solidement fortifiée du fait de sa situation stratégique. Elle demeura sous leur domination jusqu'à la première conquête par le roi Alphonse VII en l'an 1146. Après des alternances successives de possession, elle fut définitivement conquise par Ferdinand III en l'an 1240.

Appartenant à la juridiction de Cordoue et ayant été antérieurement un domaine seigneurial, Montoro tenta d'acheter sa juridiction à la Couronne vers le milieu du XVIIe siècle mais cette tentative échoua par manque de moyens pour effectuer le paiement.

En 1658 don Luis Méndez de Haro y Sotomayor, marquis d'El Carpio et comte-duc d'Olivares, en acquit la juridiction et les droits seigneuriaux. Quelques années plus tard, le Duché de Montoro est créé avec le Marquisat d'El Carpio, qui appartiendront plus tard à la famille Alba et ce jusqu'à l'abolition du système seigneurial. La ville récupèrera alors sa juridiction.

Pour son attitude courageuse face aux invasions françaises de 1808, on accorda à la ville le titre de 'Ville Loyale, Noble et Patriotique'.

Elle a été déclarée ensemble historico-artistique en 1969.

Personnages célèbres

Juan Antonio Cervera, toréador (1864-1924).
Antonio Rodrí­guez Luna, peintre (1910-1986).
Antón de Montorp, poète (XVe s.).
Bartolomé Román, peintre (XVIe et XVIIe s.).
Juan Frenández Franco, érudit et humaniste (XVIe s.).
Miguel Romero Esteo, dramaturge (1930-).

Montoro
Municipio
Montoro
Météo aujourd'hui à Montoro
  • Max 28
  • Min 17
  • Max 82
  • Min 62
  • °C
  • °F
Montoro
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
41
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
195
Extension (km 2 )
586
Nombre d'habitants
9895
Gentil
Montoreños
Code postal
14600
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux
fr
Lire plus

nous recommandons