Barrio de Triana

Barrio de Triana
Lire plus Lire moins

On dit toujours que Séville est une ville, et Triana une autre. Il y a ceux qui le réaffirment et il y a ceux qui ne le comprendront jamais, mais dès que vous traversez le pont de Triana et que vous voyez les azulejos du Monument de los Alfareros, vous savez déjà que vous avez franchi la frontière. Le proverbe dit : « Vous êtes de Triana si sur la calle Sierpes, vous vous sentez comme un étranger ».

Situé sur les rives du Guadalquivir, à l'extrême ouest de la ville, on respire l'histoire millénaire de Triana en parcourant ses rues.

Ses origines remontent à l'époque tartessienne. Ce noyau de population de la rive droite du Betis (nom romain du Guadalquivir), a permis aux légions romaines d'établir un camp, proche d'Italica et en face d'Hispalis. Ce sont les Almohades qui construisirent le premier pont qui le reliait à la ville, un pont à barques qui est désormais le célèbre pont de Triana. Aux XVe et XVIe siècles, Triana eut un rôle dans des expéditions maritimes qui aspiraient à connaître de nouveaux mondes. Son Escuela de Mareantes forma de nombreux marins de l'époque ayant participé à des voyages tels que l'arrivée de Christophe Colomb en Amérique ou le tour du monde de Magellan et Elcano, dont le départ a également été fait depuis ce rivage. Sur la Plaza de Cuba, une sphère marque le point zéro de la première circumnavigation autour de la Terre.

Il s'agissait traditionnellement d'un quartier de marins, d'ouvriers, de potiers et d'industriels. Au milieu du XXe siècle, l'ancienne usine aéronautique Hispano Aviación, dans la rue San Jacinto, construisit le premier avion à réaction d' Espagne, baptisé du nom de "Saeta".

Triana est reliée au centre-ville par le célèbre pont Isabel II, construit au XIXe siècle, et inauguré en 1852.

En traversant le pont, on arrive au populaire Mercado de Abastos, sur la Plaza del Altozano. qui s'élève sur les vestiges de l'ancien château de San Jorge, aujourd'hui musée de l'Inquisition.

Ce quartier de Séville renferme de nombreux sites à découvrir, notamment, la Capillita del Carmen, la Parroquia de Santa Ana, la Capilla de los Marineros "Esperanza de Triana", l'Iglesia de San Jacinto, la Capilla de la Estrella, le Museo de la Cerámica, la Parroquia de la O et la Basílica del Cristo de la Expiración "El Cachorro" et des rues aussi populaires que San Jacinto, Betis, Pureza, Paseo del O, etc.

Ses fêtes les plus importantes sont la Cabalgata de Reyes Magos, la Semana Santa, la salida de las carretas de la hermandad del Rocio de Triana, le Corpus Christi, lors duquel est organisée une procession et connu sous le nom de Corpus Chico et la Velá de Santa Ana qui est célébrée au mois de juillet en l'honneur de Santa Ana, patronne du quartier, dont l'origine remonte au moins au XIIe siècle.

Le charme de Triana ne réside pas seulement dans ses monuments et dans ses rues, mais aussi dans la personnalité et le tempérament de ses habitants.

"Séville eut une fille

On l'appela Triana

Elle fut baptisée dans le fleuve

Par les gitans de La Cava"

fr
Lire plus
Barrio de Triana

Des idées pour votre voyage

Services et infrastructures

Les segments

Culture, Flamenco, Gastronomie, Tourisme industriel

Spécialités

Unique Quartier

Saison de l'année

All year

Ouvert aux visiteurs

Oui