Château d'Aracena

Château d'Aracena
Lire plus Lire moins

L'origine d'Aracena se situe au sommet de la colline occupé par le Château et le Prieuré. Au Moyen-Âge c'était une ville fortifiée, protégée par des remparts et la forteresse. Cet emplacement a révélé des vestiges archéologiques datant du Xe au XIIIe siècle et constituant la preuve de l'existence d'un peuplement andalou associé au site de Qatrasana documenté dans les textes islamiques. Dans le Château d'Aracena, nous pourrons voir les habitations de l'époque andalouse et les différentes dépendances de la forteresse médiévale. Pour pénétrer dans l'enceinte du château, il faut passer par la poterne ou porte secondaire de l'Alcazar. Cet espace, situé dans la zone la plus élevée et la plus à l'Est de la colline, constitue l'enceinte fortifiée d'Aracena, avec la place d'armes.

À l'époque d'Al-Ándalus, un village occupait déjà l'emplacement de l'Aracena actuelle. Les recherches archéologiques font état de 2 périodes de peuplement. La première étape correspond aux Xe et XIe siècles, pendant la période du Califat de Cordoue et du Royaume de Taifa de Séville. La deuxième s'étend du XIIe siècle jusqu'au milieu du XIIIe siècle, lorsque Al-Ándalus appartenait aux empires des dynasties almoravide et almohade.

La conquête de la population islamique par le Portugal a donné lieu à la construction du château. Il a été bâti sur les maisons de l'époque andalouse, détruites après la victoire de l'Ordre des Hospitaliers, vers le milieu du XIIIe siècle. Après la reconquête de la Sierra de Aracena, la frontière avec le Portugal n'a pas été définitivement définie jusqu'au traité d'Alcañices, en 1297, par lequel Aracena fut intégrée à la Castille en tant que domaine royale et au Conseil de Séville. Le château fait partie de la « Frange galicienne », un ensemble de fortifications qui protégeait le territoire de Séville des attaques portugaises ou des ordres militaires installés dans le sud de l'Estrémadure.

Sa construction date du milieu du XIIIe siècle et il a été utilisé jusqu'au début du XVIe siècle, époque à laquelle il a perdu son usage militaire. La forteresse d'Aracena se divisait en place d'armes et alcazar, séparés par une muraille qui se distinguait par son donjon principal (Torre Mayor). L'Alcazar du château d'Aracena occupe la zone orientale de l'enceinte, la partie la plus élevée de la colline. Son extension est inférieure à celle de la place d'armes, mais des éléments comme la citerne en font une petite forteresse à l'intérieur du château. Ses tours étaient carrées ou rectangulaires, avec des terrasses auxquelles on accède par de petits escaliers depuis le chemin de ronde sur les remparts.

La Torre Mayor (donjon principal) s'élève dans la zone la plus haute de la colline. Il s'agissait du dernier bastion de défense, après la barrière urbaine, le château et l'alcazar, capable de résister même après la prise de la forteresse. Son plan est carré et il comptait plusieurs salles intérieures. Ce donjon s'élève à près de 16 mètres. Une muraille séparait la place d'armes et l'alcazar. Le premier peuplement de la localité s'étendait sur la colline du château, un village « retranché » pendant l'époque médiévale.

Au fil du temps, la population a débordé sur ses pentes et conquis la vallée qui s'étendait à ses pieds, tandis que la « vieille ville » était abandonnée et tombait dans l'oubli. Tout au long des XVe et XVIe siècles, le centre névralgique de la localité a été la Plaza Alta où furent construits l'Hôtel de ville et l'église paroissiale La Asunción. L'expansion urbaine s'est prolongée vers les ermitages mudéjars (San Pedro, Santa Lucia, San Roque et Santo Domingo) qui se trouvaient sur les routes de Huelva, du Portugal, d'Estrémadure et de Séville.

Maintenant que les travaux de restauration du Château-Forteresse sont achevés, selon le Plan directeur de l'Enceinte fortifiée d'Aracena, et dans le cadre des interventions prévues à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'ouverture de la Grotte des merveilles, il est possible d'effectuer des visites guidées.

Adultes : 3,5 €/pers. Groupe (plus de 20 pax.) : 2,50 € / pax. Plus de 65 ans : 3 € Personnes de plus de 65 ans titulaires d'une carte verte, personne dûment accréditée ayant un handicap supérieur à 33% et enfants de 6 à 12 ans : 2,50 € / personne. Carte "Aracena Turística" (comprend des entrées pour la Grotte des Merveilles, le Musée du Jambon / le Centre d'Interprétation du Porc Ibérique et l'Ensemble Monumental du Château d'Aracena) : En semaine du 01/01 au 15/06 et du 16/09 au 31/12 : Adultes : 12,50 € / personne. Groupe (plus de 20 pax.) : 11 € / pax. Plus de 65 ans : 10 € Plus de 65 ans avec une Carte Verte, personnes dûment accréditées avec un handicap supérieur à 33% et enfants de 6 à 12 ans : 9€/pers. Carte Jeune : 11,25 € Groupes scolaires : 8 € Week-ends, jours fériés et jours ouvrés du 16/06 au 15/09 : Adultes : 15 € / personne. Groupe (plus de 20 pax.) : 12,50 € / pax. Plus de 65 ans : 12 € Plus de 65 ans avec une Carte Verte, personne dûment accréditée avec un handicap supérieur à 33% et enfants de 6 à 12 ans : 11€/pax. Carte Jeune : 13,50 € Groupes scolaires : 10 €

fr
Lire plus
Château d'Aracena
Plaza del Mayor Dolor, Acceso peatonal. Accesible en automóvil hasta la Plaza Alta., s/n, 21200
Contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

Services et infrastructures

  • Bâtiment historique
  • Équipements pour Handicapés

Public objectif

jeune homme, Famille, couples, Lgbti, Elder, je voyage seul, Professionnel

Les segments

Culture, Nature

Spécialités

Château

Marques de qualité

-

Saison de l'année

All year

Durée

50 minutos

Ouvert aux visiteurs

Oui