Baños de la Encina

Baños de la Encina
Lire plus Lire moins

Le village est situé aux pieds de la Sierra Morena, au nord est de la province. Sa municipalité est inclue dans le Parc Naturel des Sierras de Andújar, formations de moyenne montagne ayant un véritable écosystème méditerranéen intégré par des chênes verts, des chênes-lièges, des jeunes rouvres, des pins parasols, des chênes rouvres et des terrains broussailleux. Il y a évidemment beaucoup d'espèces de la faune qui y vivent, ce qui lui ajoute une grande valeur cynégétique

Le noyau urbain, déclaré Ensemble Historique et Artistique en 1969, est un ensemble d'une grande beauté et harmonie ainsi que ses environs, il est situé sur les versants d'une colline couronnée par l'impressionnant Château de Bury Alhamma, en très bon état de conservation, et également déclaré Monument Historique-Artistique. Près de ce dernier, il y a d'autres monuments comme l'Église de San Mateo, la Casa Consistorial, le Palais de Priores, le Palais de los Molina de la Cerda, la Maison de los Herrera Cárdenas et d'autres maisons seigneuriales.

Histoire

Le village le plus ancien que l'on connaisse date de l'époque Néolithique. On a trouvé des peintures rupestres au nord de la municipalité.

Au IIème millénaire avant J.C. on commence l'exploitation minière de sites riches en cuivre et en bronze. Ce qui attirera les civilisations grecque et phénicienne.

Il semble que l'origine de la ville vienne de la population gréco-hispanique de Ebassiocey.

Durant l'époque de la domination romaine, plus concrètement pendant l'Empire, on a commencé l'exploitation des mines d'argent qui décrût justement pendant sa chute. Nous trouvons des traces de ce passé minier à El Centenillo, bourgade de Baños de la Encina.

Sous la domination de Al-Andalus, on construit la forteresse. Terminée en 968, par Alhakem II.

La conquête chrétienne fut achevée pour la première fois par le roi Alfonso VII en 1147. Plus tard, le village redeviendra soit arabe soit chrétien jusqu'à le conquête définitive en 1225 par le roi Ferdinand III. Il fut incorporé à Baeza jusqu'en 1246.

Au XVe siècle, il fut témoin de confrontations entre le Connétable Iranzo et les maîtres de las Ordenes de Calatrava y Santiago, qui reflètaient la confrontation entre la noblesse féodale et l'Etat Moderne.

Àla fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle la ville connut une nouvelle impulsion avec l'intensification de l'agriculture et l'élevage de bétail.

À partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle se produisent une série d'événements qui diminue la richesse de la ville. D'un côté, en 1767 il perd du territoire à cause de la création de Guarromán, Carboneros, La Carolina et de Santa Elena, à l'intérieur du Plan de Nouveaux villages de la Sierra Morena. D'autre part, la désamortisation de Mendizábal de 1835 et la Civile ou de Madoz de 1855 achèvent définitivement le Bien du Commun.

Déclaré Ensemble historique et artistique en 1969.

Personnages célèbres

Benito de Baños.
Garcí­a Delgado, chanoine.
Francisco Tirado de Cuenca.
Bernardo Poblaciones Dávalos, abbé et évêque.
Juan Salido, militaire.
Luis José Rentero Soriano, militaire.

Baños de la Encina
Municipalité
Province de Jaén
Baños de la Encina
Météo aujourd'hui à Baños de la Encina
  • Max 33
  • Min 21
  • Max 91
  • Min 69
  • °C
  • °F
Baños de la Encina
Zone touristique
Distance à la capitale (km)
53
Altitude au dessus du niveau de la mer (m)
450
Extension (km 2 )
392
Nombre d'habitants
2713
Gentil
Bañuscos
Code postal
23711
Contact
Copier les informations de contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

nous recommandons