Sierra de Andújar

Sierra de Andújar
Lire plus Lire moins

Des collines enveloppées de chênaies se succèdent interminablement dans la Sierra d'Andújar, comme étapes colossales qui nous élèveraient de la profondeur de la vallée du Guadalquivir jusqu'à coloniser le tertre de la Mancha ; au-dessus d'un vol de l'aigle impérial ibérique.

Depuis le nord et entre des ravins, descendent les eaux des rivières qui sont les veines des domaines de la Sierra Morena : Yeguas, Jándula et, un peu plus à l'est, Rumblar. Elles coulent sur des terres de granit, avant-train du voisin batholite de Les Pedroches, qui montre dans des quilles et canchales gigantesques dont la matière première a été utilisée dans l'architecture vernaculaire (bardales, abreuvoirs, piliers,… et tombes anthropomorphes). Ponctuellement, dans la bande la plus septentrionale, des falaises de quartzite émergent s'approchant du voisinage de Despeñaperros.

En descente, un relief labouré surgit. C'est le domaine de l'ardoise du carbonifère qui amasse une grande partie des filons métalliques, jadis activité vitale de la région. Par son contact avec la vallée du Guadalquivir, il laisse place à des îlots sablonneux utilisés traditionnellement dans les édifices monumentaux des communes du parc naturel.

Probablement, ces domaines de la zone nord-occidentale de Jaén abritent les plus grandes zones de forêt méditerranéenne de la péninsule, avec un domaine de chêne vert et de liège, une présence remarquable de chêne à galle et des présences de chêne rouvre dans ces zones de plus grande hauteur et d' humidité - Sierra Quintana-. La forêt diminue pour faire place à un fourré dominé par la ciste, dans ses diverses variétés, accompagnée de plantes aromatiques : romarin, lavande, marjolaine, etc. De même, d'autres espèces apparaissent comme les pins parasol, filaire à feuille étroite, arbousier ou lentisque ; de ce dernier il est possible d'admirer des exemplaires quasi monumentaux sur le sentier du Rumblar. L'originalité botanique de ces territoires est située dans la présence de nombreux éléments rares dans le sud de la péninsule ibérique, comme la bruyère de tourbières, la dionée attrape-mouche ou les autres moins connus comme Cicendia filiformis ou Solenopsis laurenti. Nous trouvons ici la population la plus nombreuse de lynx ibérique, un des carnivores les plus menacés, ou le loup dans sa distribution la plus méridionale. Il convient de remarquer la présence d'une bonne quantité de grands rapaces, tels que aigle royal, le vautour noir ou le hibou royal, même si le principal acteur de cette montagne reste l'aigle impérial ibérique. On comptabilise également une bonne quantité de couples de cigognes noires, de faucons crécerellettes et d'autres espèces diverses comme la loutre, la mangouste et une espèce endémique des rivières Jándula et Rumblar : la « bogardilla ».

fr
Lire plus
Coordonnées non disponibles
Sierra de Andújar
Carretera Andújar-Santuario Virgen de la Cabeza,, Andújar, km. 13, 23740

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
  • Parc Botanique
  • Restaurant

Public objectif

Lgbti, Famille, Elder, amis, je voyage seul, jeune homme, couples

Les segments

Culture, Nature, Loisirs et divertissement, Sports, Gastronomie

Liens

1
Voir les liens

Type d'activité

Randonnée, Alpinisme, Voyage en ballon, Multi-aventures, Véhicules tout-terrain, Course d’orientation, Activités équestres, Canyonisme, Escalade, Vélo, Canoë-kayak

Marques de qualité

ISO 14001:2004, Charte Européenne du Tourisme Durable

Unités environnementales

Sierra Morena Continentale

Date de déclaration

28 / 07 / 1989

Surface (m2)

74774