Sierra de las Nieves

Sierra de las Nieves
Lire plus Lire moins

Dans le cœur de la province de Málaga, la Sierra de las Nieves est un paradis de contrastes, comme le souligne l'existence du gouffre le plus profond d'Andalousie - GESM- ou ses sommets arrivent à atteindre 2000 mètres de haut - la Torrecilla-.

À Málaga et dans la portion occidentale des Cordillères Bétiques, il est un exemple clair de modelé karstique du relief comme on distingue la succession des sommets, coupes, dolines, poljés, siphons, travertins, grottes et gouffres.

Avec sécurité se cache dans la Sierra de las Nieves le labyrinthe de grottes et galeries le plus complexe d'Andalousie : Sima Honda, Cueva de la Tinaja, Sima del Aire et Sima Prestá. Des sources comme celles des bains d'eau de soufre à Tolox, complètent une scène où dominent des crêtes aiguisées qui abritent le plus grand affleurement mondial de ptéridophytes, de roches d'origine magmatique riches en fer, magnésium et métaux lourds qui en contact avec l'air offrent les tons verdâtres bruns et rougeâtres qui caractérisent les collines Corona et Abanto.

Faune et flore

Sa richesse botanique est impressionnante, car elle accueille jusqu'à 1500 types de plantes, 19 d'entre elles exclusivement dans la région de Ronda. Le principal protagoniste est le sapin, un sapin méditerranéen, relique botanique qui a ses seuls réduits dans ces montagnes et leur environnement - monumental naturel de L'Escalereta-. Il partage la scène altitudinale avec des bosquets de chêne rouvre dans les montagnes de Tolox et avec le palet dans des réduits très concrets et singuliers - Cañada de las Carnicerías et Meseta de Tolox. Dans les niveaux supérieurs, la montagne est éclairée et laisse place à des arbustes épineux et rembourrés qui supportent les rigueurs de l'hiver : genévriers, sabines rampantes, piorno bleu, cerisier rampant et carrasquilla, propres des latitudes très septentrionales. Dans les cotes basses, surgit le chêne vert qui alterne dans des zones plus humides avec le chêne-liège et un fourré composé d'alaterne, ajonc, genévrier, aubépine, ciste blanche, prunier sauvage, épine-vinette et froussard. On distingue également la présence de pins, tâches de caroubiers et châtaigniers, et cornicabra, avec une des meilleures populations d'Andalousie. Même si l'emblème de la faune de l'espace protégé est la chèvre sauvage, c'est peut-être l'avifaune de plus grand intérêt puisqu'elle accueille jusqu'à 120 espèces, avec une vaste représentation de rapaces, aussi bien diurnes que nocturnes. Pendant les mouvements migrateurs, il est possible d'observer de grandes volées d'apiculteur européen et de milan noir, et il compte d'autres oiseaux, aussi bien reliés aux forêts, aux rochers ou à des lits fluviaux. Il convient de remarquer la présence d'invertébrés, comme le crabe rouge autochtone ou l'araignée noire de Los Alcornocales (la plus grande du continent européen), un important hameau de chauve-souris, une sous-espèce de salamandre exclusive de las Sierras de Cadix et de Málaga et certains poissons restreints seulement aux cours fluviaux de cet espace : morceau de Málaga (río Guadalevín) et le poisson frère (río Verde).
fr
Lire plus

Points d'intérêt

Coordonnées non disponibles

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
Les segments
Loisirs et divertissement, Sports, Culture, Nature, Gastronomie
Type d'activité
Spéléologie, Véhicules tout-terrain, Activités équestres, Escalade, Voyage en ballon, Vol libre, Saut à l’élastique, Course d’orientation, Alpinisme, Vélo tout-terrain, Canyonisme, Randonnée, Multi-aventures, Canoë-kayak
Marques de qualité
-, ISO 14001:2004, Charte Européenne du Tourisme Durable
Unités environnementales
Moyenne montagne Bétique
Date de déclaration
28 / 07 / 1989
Surface (m2)
20163