Centre Andalou D'Art Contemporain Monastère de la Cartuja

Centre Andalou D'Art Contemporain Monastère de la Cartuja
Lire plus Lire moins

Le Centre Andalou d'Art Contemporain (CAAC) a été fondé en février 1990 afin de doter la Communauté autonome d'une institution adéquate pour la recherche, la conservation, la promotion et la diffusion de l'art contemporain. Plus tard, le centre commença à acquérir des œuvres afin de faire les premiers pas pour monter une collection permanente d'art contemporain.

Dès ses débuts, l'un des principaux objectifs du Centre Andalou d'Art Contemporain a été de développer un programme d'activités qui, dans un but clairement éducatif, vise à promouvoir l'étude et le développement de la création artistique contemporaine internationale dans ses plus diverses expressions. Expositions temporaires, séminaires, ateliers, concerts, rencontres, récitals, cycles de cinéma, conférences, etc, ont été les outils de communication utilisés pour mener à bien cet objectif.

En 1997, le Monastère de la Cartuja est devenu le siège du Centre. Son offre culturelle est donc complétée par la visite du monument qui abrite un important patrimoine artistique et archéologique, produit de sa longue histoire. Situé à Isla de la Cartuja de Séville, dans une zone riche en terre et argile, l'origine du Monastère de la Chartreuse provient d'un petit ermitage franciscain construit pour vénérer la Virgen de las Cuevas (Vierge des grottes) (1399). Il devint par la suite un couvent des chartreux.

De tous les faits remarquables qui se sont passés dans ses murs, il convient de signaler qu'il fut pendant 30 ans panthéon des dépouilles de Christophe Colomb mais également, lieu de retraite et demeure de grands personnages, comme Felipe II, Arias Montano ou Teresa de Jesús.

La Cartuja fut, bien au-delà d'un simple monument, une ville fortifiée perpétuellement en mouvement. En 1810, lors de l'invasion napoléonienne, elle devint la caserne des troupes d'occupation puis, au cours de la période du Désamortissement de Mendizábal en 1836, ses moines finirent par être expulsés.

Abandonné et maltraité, le Monastère fut acquis en 1839 par le commerçant anglais Charles Pickman, qui installa dans le couvent une manufacture de faïence et de porcelaine chinoise en 1841. Bien qu'au début il ait respecté les installations, la demande de la production finit par transformer tous les vestiges monastiques. Plusieurs cheminées et dix fours furent construits, cinq d'entre eux sont encore en bon état et ont déterminé l'actuelle conception visuelle de monument. La manufacture de faïence et porcelaine poursuivit son activité dans le Monastère jusqu'à 1982, au terme duquel elle fut réhabilitée à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1992, pour terminer par devenir le siège du CAAC quelques années plus tard.

Du 09-04-2024

Lire moins Lire plus

Lundi

    Fermé

Mardi

    11:00 - 20:45

Mercredi

    11:00 - 20:45

Jeundi

    11:00 - 20:45

Vendredi

    11:00 - 20:45

Samedi

    11:00 - 20:45

Dimanche

    10:00 - 15:15

Jours fériés

    10:00 - 15:15

Visite complète: 3.01€. Visite uniquement Musée ou Expositions: 1.80€. Entrée gratuite : Du mardi au vendredi, de 19h00 à 20h00 et samedi pour les citoyens de l'UE

Du mardi au samedi, de 11h00 à 20h45 Dimanche et jours fériés, de 10h00 à 15h15. Fermé le lundi.

fr
Lire plus
Centre Andalou D'Art Contemporain Monastère de la Cartuja
Avenida Américo Vespucio, (acceso por: Avda. Américo Vespucio, 2 | Camino de los Descubrimientos, s/n), 2, 41092
Contact
Copié dans le presse papier
Réseaux sociaux

Services et infrastructures

  • Accessible aux handicapés
  • Bâtiment historique
  • Magasin
  • Stationnement
  • WIFI
  • Équipements pour Handicapés

Les segments

Culture

Spécialités

Centre d'art ou Centre culturel (Autres visites), Couvent (Autres visites), Site Historique (Monuments), Art (Musées)

Ouvert aux visiteurs

Oui