Sierra de Huétor

Sierra de Huétor
Lire plus Lire moins

Dans la Sierra de Huétor, entre rochers, ravins et aiguilles pierreuses, l'eau est dissimulée dans des grottes et gouffres. Elle attend son moment pour voir à nouveau la lumière dans des sources, qui assouvissent la soif des rois qui fécondent le bon pain pour les peuples.

Huétor est le résultat de petites montagnes qui ont formé comme un balcon sur la vallée de Grenade, se succédant et s'élevant de manière progressive vers le nord-ouest jusqu'à heurter la Sierra Arana, toile de fond qui présente les plus grands niveaux. Son relief est caractérisé par la présence en superficie de rochers importants, comme la Cimbra dans la Sierra de Alfacar, lapiaz, aiguilles, dientes de vieja, dolines et, déjà en profondeur, par une quantité plus importante de grottes, caves et gouffres : jusqu'à quarante, comme les grottes de Agua à Nívar et celle du Gato ou les gouffres de Víznar et des Maderos. L'eau pénètre dans les entrailles de la montagne, formant un grand dépôt hydrique qui s'écoule dans des sources très reconnues comme celles de Grande de Alfacar, Fuente Morqui, Grande de Huétor ou de los Porqueros.

Des forêts de pins et d'autres conifères comme le cèdre de l'Atlas ou le sapin dominent. Certaines sont cataloguées comme des bosquets singuliers - les Cèdres du Vivero de la Alfaguara et El Pinsapar du Barranco de la Umbría. Sous ces pinèdes, une vaste richesse mycologique se développe, accueillant des espèces comme la girolle ou le bolet estival, entre autres. Il est possible d'observer certains traces de chênaie qui ont survécu aux charbonniers - Solana de la Romera- qui, où il y a une plus grande humidité, comme à la Fuente Fría et Llano de la Cuna, alternent entre chêne rouvre et fourré de « rasca » et lavande. Dans ces forêts, un nombre de petits oiseaux, différents rapaces et un coléoptère de grande taille d'Europe, le capricorne, trouvent refuge. Les sommets de Sierra Arana, qui accueillent des espèces rembourrées comme le genêt purgatif (bleu, rose et coloré), camomille de la montagne et sabine rampante, ont des espaces de haute valeur écologique, comme des voies permanentes - fleuve Fardes - et épineuses -Cerro del Calar Blanco-. Dans les premiers, on trouve une forêt de saules et frênes, tandis que dans les deuxièmes, on trouve la plus grande quantité d'espèces endémiques : thymaies et dolomitiques avec présence d'une hélianthème singulière (Helianthemum raynaudii). Ce territoire est adapté aux rapaces et aux animaux vivant dans des rochers, comme la chèvre sauvage ou l'aigle royal. On y trouve également de nombreux papillons de montagne, le crabe autochtone, la truite commune, des libellules, des petits chevaux du diable…, et un petit escargot qui est seulement présent dans ces domaines et qui démontre la qualité des eaux : Boetersiella sturmi.
fr
Lire plus

Points d'intérêt

Coordonnées non disponibles

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
  • Parc Botanique

Public objectif

amis, couples, jeune homme, je voyage seul, Elder, Famille, Lgbti

Les segments

Nature, Sports, Culture, Gastronomie, Loisirs et divertissement

Type d'activité

Alpinisme, Escalade, Spéléologie, Saut à l’élastique, Activités équestres, Multi-aventures, Canyonisme, Ski nautique, Canoë-kayak, Vélo, Randonnée, Véhicules tout-terrain

Marques de qualité

ISO 14001:2004

Unités environnementales

Moyenne montagne Bétique

Date de déclaration

28 / 07 / 1989

Surface (m2)

12128