Bahía de Cádiz

Bahía de Cádiz
Lire plus Lire moins

Au premier abord, le parc naturel Bahía de Cádiz semble un paysage complexe, désordonné, qui se transforme par à-coups. Rien n'est plus faux : l'eau, le soleil, le vent et l'homme vivent selon un rythme commun, sur un territoire qui illustre la communion parfaite entre terre et mer.

Située au nord-ouest de la capitale, cette baie marine de faible profondeur, jadis un estuaire qui recevait les eaux des rivières Guadalete et San Pedro, occupe une grande extension intertidale - marais de la péninsule des Los Toruños, Sancti Petri et Isla del Trocadero - entourée d'un système complexe de salines - rivière Arillo-, de canaux - Sancti Petri, Zurraque, Trocadero -, d'estuaires et de petites lagunes. Des plages exceptionnelles, comme Levante, Camposoto et La Cachucha, et plus de 3 000 heures d'ensoleillement sont la meilleure carte de présentation de cet espace naturel.

L'eau, s'écoulant par canaux et estuaires, inonde par intervalles la baie, et la végétation dominante est conditionnée par le vent et le sel. Spartine maritime, soude maritime ou pourpier maritime, entre autres, sont largement présents, alors qu'en passant vers la terre ferme apparaissent des graminées, notamment la rostraria et l'orge. Dans les plaines intertidales, très riches en nutriments, on peut trouver des prairies inondées d'ulva linza et d'algues, bruyère et laitue de mer. Ces sols, riches en nutriments, à mi-chemin entre le Détroit et les marais de Doñana, jouent un rôle primordial dans les déplacements migratoires de l'avifaune, car de nombreuses d'oiseaux passent l'hiver sur leurs côtes : limicoles, échassiers, mouettes, anatidés, foulques et poules d'eau, balbuzard pêcheur, sterne pierregarin et sterne naine (les plus grandes colonies de la péninsule ibérique) et cormorans, de plus en plus nombreux, en sont de parfaits exemples. Les fruits de mer jouent également un rôle important dans les eaux de la Baie de Cadix, donnant lieu à l'une des activités les plus traditionnelles de cette terre. Les dunes, en mouvement ou stabilisées, favorisent la présence de nombreuses plantes, notamment l'oyat, l'œillet de roche ou le genêt ; alors que tout autour apparaissent des pinèdes, comme celles de La Algaida et Los Toruños, où le pin parasol donne refuge à un sous-bois capable de supporter les vents et l'environnement salin. Ces masses forestières constituent un refuge pour les oiseaux (merles, rouges-gorges, hiboux et buses), caméléons, amphibiens et mammifères, notamment le hérisson européen ou le loir.
fr
Lire plus

Points d'intérêt

Coordonnées non disponibles
Bahía de Cádiz
Calle Coghen, San Fernando, 3, 11100

Services et infrastructures

  • Office du Tourisme
  • Parc Botanique

Public objectif

couples, je voyage seul, Lgbti, jeune homme, Elder, amis, Famille

Les segments

Nature, Santé et beauté, Sports, Culture, Loisirs et divertissement

Liens

5
Voir les liens

Type d'activité

Escalade, Activités équestres, Surf, Voile, Kitesurf, Ski nautique, Planche à voile, Randonnée, Canoë-kayak, Vol libre, Plongée sous-marine, Vélo, Véhicules tout-terrain, Multi-aventures, Canyonisme, Course d’orientation, Saut à l’élastique

Marques de qualité

Charte Européenne du Tourisme Durable

Saison de l'année

All year

Unités environnementales

Littoral atlantique andalou

Date de déclaration

28 / 07 / 1989

Surface (m2)

10522